Pour une décoration extérieure réussie, les particuliers optent de plus en plus pour un style décoratif contemporain. L’allium fait partie des plantes à choisir pour apporter à votre jardin une touche de modernité. Elle séduit beaucoup par sa floraison sous forme de touffe violacée. Si vous avez porté votre choix sur cette plante, alors vous devez savoir comment la planter, afin d’en tirer meilleur profit.

Que savoir sur l’Allium ou Ail d’ornement ?

Encore appelé l’ail d’ornement, l’allium est une plante qui trouve facilement place dans les jardins naturalistes. En témoigne la beauté de ses fleurs sous forme de boule ronde au sommet de tiges graciles. L’Allium se décline en plusieurs variétés estimées à près de 700 et dérive des comestibles tels que :

A découvrir également : Ornithogales : comment planter, cultiver et entretenir ?

  • L’ail ;
  • L’oignon ;
  • La ciboulette ;
  • L’échalotte ;
  • Le poireau.

Vous sentirez d’ailleurs une forte odeur d’ail lorsque vous froissez ses feuilles. Les différentes espèces d’ail d’ornement sont réparties en fonction de leur taille et du diamètre de leurs fleurs. Ainsi, on distingue les espèces hautes (0.75m à 1.50m), les espèces moyennes (0.45m à 0.75m) et les espèces basses (0.20m à 0.40m). Les fleurs de l’Allium ont généralement un diamètre qui varie entre 5 et 40 cm. D’une croissance rapide, cette plante peut atteindre une hauteur d’1.5m en quelques mois. Pour favoriser la croissance optimale de l’ail d’ornement, les expositions chaudes et ensoleillées sont recommandées. L’ail des ours fait tout de même la différence parmi tant de variétés et préfère la mi-ombre.

La période estivale n’a aucun impact sur le processus de croissance de l’Allium. Elle se développe parfaitement dans cette saison et est compatible avec des sols frais, légers ou même caillouteux. Les fleuristes s’en servent souvent pour réaliser de jolis bouquets frais. Vous profiterez d’ailleurs longtemps de sa floraison magnifique, car elle peut durer au moins six semaines.

A lire également : Ornithogales : comment planter, cultiver et entretenir ?

Comment planter l’Allium ?

Le mode de plantation de l’Allium dépend du résultat final que vous souhaitez. Ainsi, il est préférable de la planter en petits groupes, si vous souhaitez juste embellir votre jardin. Par contre, vous devez la planter en grand nombre si vous désirez réaliser une composition spectaculaire.

Pour la plantation, vous devez vous servir d’un plantoir à bulbes pour enterrer ces derniers dans le sol à une profondeur de 10 à 15 cm. Pensez surtout à espacer les gros bulbes de 15 cm et les petits de 5 cm.

Où planter l’Allium ?

Un sol bien drainé et/ou caillouteux est adapté pour la plantation de l’Allium. En effet, cette plante redoute l’humidité. Vous pouvez donc la voir fleurir pendant des années sur un sol pauvre. Vous ajouterez tout de même, par moment un peu d’engrais pour faire fleurir l’ail d’ornement. Vous pouvez faciliter le drainage en réalisant un lit de sable ou de gravierdirectement sous le bulbe lors de la plantation. En matière d’emplacement, l’Allium n’est pas une plante exigeante. Ainsi, elle se fond bien dans le décor en arrière-plan ou au milieu d’un massif d’arbustes. Vous pouvez aussi la planter en rocaille, en bordure ou en pot.  Il est tout de même préférable de planter les espèces hautes comme l’Allium Giganteum et l’Allium Globemaster en arrière-plan de massif de vivaces. Si vous optez par contre pour une plantation en bordure ou en rocaille, les espèces basses comme l’Allium moly sont bien adaptées.

Quand planter l’Allium ?

Vous pouvez planter les bulbes d’Allium en automne avant la fin du mois d’octobre. Il est recommandé de le faire avant la fin de ce mois pour permettre à l’ail d’ornement de bien s’installer et de fleurir en début d’été. Si vous avez acquis votre plante après cette période, vous avez encore la possibilité de faire votre plantation vers la fin du mois de janvier. Cependant, vous aurez droit à une floraison légèrement décalée.

Quelles sont les différentes espèces d’ail d’ornement ?

Allium Ambassador

Vous ne manquerez pas de reconnaître cette espèce d’ail d’ornement en raison de ses grosses fleurs sphériques de 15 cm de diamètre. Presque semblable à l’Allium Giganteum, elle s’en différencie par sa précocité. En effet, ses inflorescences apparaissent dans le mois de juin. L’Allium Ambassador est d’ailleurs souvent utilisé par les fleuristes pour des compositions florales originales. L’astuce consiste à faire sécher ses grandes fleurs pour obtenir un résultat spectaculaire.

Allium Ambassador
Fleur d’Allium Ambassador

Allium Decipiens

L’AllliumDecipiens se différencie des autres variétés par son élégance notoire. Elle est composée de centaines de petites fleurs et vous donne cette impression de fleurs sauvages. L’Allium Decipiens s’adapte à tous les climats et est surtout peu gourmande en engrais. La meilleure période pour sa plantation est celle partant de septembre à octobre.

Allium Millenium

L’Allium Millenium se développe similairement aux agapanthes. Elle se développe en touffe compacte et dense. Contrairement aux autres variétés, son feuillage ne disparaît pas. Elle est permanente aussi bien avant et après la floraison. Ce qui permet d’obtenir en été une jolie plante ornementale. Vous adorerez le spectacle qui s’offrira à vous en été lorsque l’Allium Millenium est planté dans une jardinière sur la terrasse. Que vous préférez ses fleurs frais ou secs, elles sont idéales pour réaliser un beau bouquet durable.

Allium Summer Drummer

Rustique, l’Allium Summer Drummer est l’une des rares espèces à atteindre près de 2 m de haut. Cette plante possède à maturité des fleurs rondes d’un diamètre de 20 cm.  Sa culture est facile et elle s’associe bien avec d’autres espèces de plantes comme le BigEars ou le Panicaut.

Et il existe encore bien d’autres espèces et cultivars :

Cultivars Allium
Différents cultivars d’Allium

Comment entretenir l’ail d’ornement ?

Bien que l’Allium ou ail d’ornement ne soit pas trop exigeant, vous devez tout de même faire certaines tâches pour assurer une croissance optimale. Déjà, vous ne devez arroser pendant la période de végétation que si la terre est trop sèche. Vous pouvez par contre arrêter l’apport en eau dès le début de la floraison.  Il faut noter que les besoins en eau des alliums en pot sont plus importants. Mais cet apport doit être mesuré car, vous le savez déjà cette plante résiste moins à l’humidité. Il est donc recommandé d’arrêter l’arrosage en début d’été.

Par ailleurs, il faut mentionner qu’il n’est pas nécessaire de retirer les tiges fanées. Elles contribuent d’une certaine manière au décor extérieur.  Une taille ne sera donc pas nécessaire. De plus, cela permettra au bulbe de puiser les réserves nécessaires pour se reconstituer.

Lorsque vous plantez l’Allium dans un sol trop lourd ou humide, vous exposez ainsi votre plante à l’attaque de la mouche de l’oignon. Cette dernière peut être responsable de la mort du bulbe. En cas d’attaque, détruisez les bulbes atteints. Les bulbes peuvent aussi être atteints par la pourriture blanche. Cela est possible en cas de drainage insuffisant. Dans ce cas, retirer également les bulbes atteints.

Show Buttons
Hide Buttons
Donec in dolor facilisis mattis ipsum quis massa justo eleifend Nullam elit.