Remarquables par leur feuillage persistant, les Grevillea sont des plantes appartenant à la famille des Proteacées. On les retrouve en Afrique du Sud, dans l’hémisphère austral, en Australie ainsi que dans la région océanienne. Avec une taille comprise entre 30 centimètres et 35 mètres selon les espèces (près de 250 espèces), les Grevilleas sont soit des arbustes, soit de véritables arbres, avec une diversité de ports et de couleurs. Faciles à cultiver, ils poussent très vite dans les forêts humides, dans les clairières et les zones boisées et peuvent atteindre leur taille adulte à trois ans seulement.

Floraison et feuillage du Grevillea

Les Grevilleas sont des arbustes ou des arbres très appréciés pour leur floraison longue, abondante et exotique. Chez certaines espèces, la floraison peut durer jusqu’à 6 mois. Elle commence généralement en hiver, atteint son pic vers la fin de l’hiver et le début du printemps, avec une remontée en automne.

A lire également : Leucothoe : plantation, culture, taille et entretien

Les Grevilleas portent de petites fleurs jaunes, orangées ou rouge dépourvues de pétales et réunies en inflorescence terminale. Dans certains cas, c’est à même le tronc de l’arbre que les fleurs apparaissent. Pour la plupart des espèces, les fleurs sont mellifères et donc très appréciées par les papillons et les abeilles. Elles peuvent se présenter en ombelles, sous forme de globules, de cylindre, etc.

Grevillea Rosmarinifolia
Fleurs de Grevillea Rosmarinifolia, le cultivar le plus fréquent

En général, les Grevilleas cultivés portent très peu de fruits, quand on considère l’abondance de leur floraison. Les variétés hybrides, elles, sont stériles dans la majorité des cas.

A lire en complément : Albizia : plantation, culture, taille et entretien

De couleur vert clair, vert foncé ou argenté, leurs feuilles ont un limbe à surface réduite. Elles peuvent se présenter sous la forme d’une aiguille, d’une fronde de fougère bipennée ou peuvent être larges, avec des bords enroulés. Ainsi, on distingue les Grevilleas à feuilles en forme d’aiguilles piquantes, les Grevilleas à port rampant et les Grevilleas à feuilles larges.

Les espèces les plus courantes sont :

  • Le Grevillea Rosmarinifolia, avec des feuilles en forme d’aiguilles piquantes ;
  • Le Grevillea Juniperina ou Grevillea à feuilles de genévrier, avec un port dense et arqué et des feuilles en forme d’aiguilles piquantes ;
  • Le Grevillea Johnsonii, avec des feuilles en forme d’aiguilles piquantes ;
  • Le Grevillea Robusta, très apprécié pour la fabrication de meubles, avec des feuilles en forme de fronde de fougère bipennée ;
  • Le Grevillea Lanigera ou Grevillea laineux, un arbuste au port étalé avec de petites feuilles en aiguilles arrondies vert cendré, légèrement poilues ;
  • Etc.

Il est à noter que certaines parties sur certaines de ces espèces peuvent se révéler piquantes, irritantes ou urticantes. Il faudra donc faire preuve de tact en les manipulant.

Comment cultiver le Grevillea ?

Les Grevilleas sont des plantes de pays chaud. En d’autres termes, elles sont caractérisées par une rusticité moyenne ou faible (-5 °C pour la plupart). Vous ne pourrez donc les cultiver en pleine terre que sur le littoral ou dans le Sud méditerranéen. Dans les régions froides, il est préférable d’opter pour une culture en serre tempéré, une culture en bac ou encore une culture en pot pour pouvoir le mettre à l’abri du froid dès que l’hiver se pointe. Mais si vous préférez, nous vous recommandons des espèces comme le Grevillea Rosmarinifolia ou le Grevillea juniperina qui sont les rustiques. Elles peuvent supporter les courtes gelées à 10 voire -15 °C, lorsque le sol est bien drainé.

Très tolérant, le Grevillea peut être cultivé en isolé, dans un massif d’arbustes. Il peut également être associé à d’autres plantes méditerranéennes. Quel que soit l’emplacement choisi, il est important que la plante soit exposée au soleil ou installée sous une ombre légère. Vous choisirez préférentiellement un emplacement au Sud, contre un mur par exemple ou dans un endroit à l’abri du vent.

Le Grevillea se plante au printemps. Il ne tolère que les sols légers, quelque peu fertiles, passablement acides ou neutres et surtout bien drainé. Mais les sols calcaires sont à bannir, sauf dans le cas du Grevillea Robusta, qui résiste bien à ce type de sol. Alors, creusez un trou trois fois large que la motte et veillez à bien ameublir le sol pour faciliter l’écoulement des eaux et permettre aux racines de se développer. Ajoutez un peu de sable et de gravier pour faciliter le drainage, puis installez la plante. Enfin, rebouchez, tassez et arrosez.

Fleurs De Grevillea Robusta
Fleurs De Grevillea Robusta

Pour les cultures en bac, creusez un trou trois fois plus large que la motte de la plante puis installez-y une couche de terreau de plantation mélangée à de la terre de bruyère et du sable grossier. A défaut de terreau de plantation, utilisez de la terre de jardin.

Bien que quelque peu difficile (sauf pour le Grevillea Robusta), la multiplication du Grevillea peut s’effectuer en fin d’hiver, entre janvier et mars. Si ce procédé vous intéresse, trempez vos graines toute une nuit dans de l’eau tiède ou frottez-les entre deux feuilles de papier de verre pour fragiliser leur enveloppe protectrice.

Vous les sèmerez dans du terreau en mini serre chauffante, entre 10° et 15 °C, en prenant soin de maintenir le terreau humide jusqu’à la levée. Recouvrez ensuite le semis d’une fine couche de vermiculite et exposez-le à la lumière (pas au soleil).

Comment entretenir les Grevilleas ?

En général, les Grevilleas résistent très bien à la sécheresse. C’est l’excès d’eau qu’ils craignent. Toutefois, pendant leur période de croissance, faites d’arrosages réguliers, surtout en été. Veillez à ne pas les arroser avec de l’eau calcaire, au risque de les affecter.

L’été, vous pouvez former un paillage organique au pied de votre Grevillea, en utilisant par exemple des feuilles mortes et des branches. Vous éviterez tout matériau qui pourrait former un tapis compact. Le paillage doit être léger et aéré. Pendant l’hiver, il faudra non seulement pailler, mais aussi couvrir la plante d’un voile d’hivernage. Les arrosages devront alors se raréfier.

Fleurs De Grevillea Llanigera
Fleurs De Grevillea Lanigera ou Grevillea laineux

En ce qui concerne la culture en pot, évitez de laisser le substrat sécher totalement. Faites des arrosages dès que le substrat s’assèche sur une hauteur de 1 cm, car il sera très difficile à la plante de se remettre d’une trop grande soif. Mais n’oubliez pas qu’il faut vider tout excès d’eau du pot.

Toujours pour la culture en pot, les Grevilleas ont besoin d’un apport bihebdomadaire d’engrais pendant leur période de croissance. Assurez-vous que l’engrais que vous utilisez ne contient pas de l’acide phosphorique, car la floraison peut en être ralentie. Au printemps, rempotez la plante en utilisant un contenant assez large pour permettre à la plante de mieux se développer.

Si la taille n’est pas absolument nécessaire, elle est recommandée pour garder les plantes plus florifères et plus compactes. Les tailles peuvent donc intervenir pendant la période de croissance, du printemps au début de l’été. Elle devra essentiellement consister à supprimer les tiges enchevêtrées et mal posées et à raccourcir certains rameaux de 30 %.

Pour ce qui est des maladies, les Grevilleas y sont peu sensibles. Ce qui les affecte, c’est l’excès de calcaire dans le sol qui entraîne une chlorose du feuillage et un affaiblissement de la plante. Evitez donc de les arroser avec de l’eau calcaire. Au mieux, paillez-les avec des aiguilles de pin ou de la tourbe blonde pour garder le sol acide.

Show Buttons
Hide Buttons
sit Praesent elit. Donec venenatis diam libero ante. accumsan