Avec leur parfum divin et leur force décorative unique, les Gardénias sont des plantes gélives appartenant à la famille des Rubiacées et originaires d’Asie et d’Afrique du Sud. Ce sont de petits arbustes ayant une taille comprise entre 60 cm et 2 m en fonction des variétés. Malgré le caractère exigeant de leur culture et la lenteur relative de leur croissance, leur longévité et la beauté blanc-crème et parfumée de leurs fleurs ont fait d’eux de petits arbustes très adulés en terrasse et au jardin. Mais depuis un moment, d’autres variétés sont apparues, capables de supporter des températures basses, se prêtant ainsi à la culture en pleine terre ou en bac.

Floraison et feuillage des Gardénias

Dans le concert des plantes décoratives, le Gardénia se distingue avec un parfum divinement intense et voluptueux. De couleur blanche ou blanc-crème, sa généreuse floraison couvre la période de mai à octobre, soit 6 mois, et peut se prolonger de janvier à mars pour les espèces comme le Veitchiana.

A découvrir également : Abelia Grandiflora : plantation, culture, taille et entretien

Les fleurs du gardénia sont de belles coupes blanches ou blanc-crème solitaires ou réunies sous forme de cymes. Postées à l’aisselle des feuilles, le long des rameaux ou à leur sommet, elles s’étalent sur un diamètre de 4 à 8 cm et peuvent être simples, doubles ou semi-simple. Certaines espèces produisent aussi des fleurs tubulées avec des pétales imbriquées en spirale.

De l’autre côté, sur leur tige, les feuilles du Gardénia forment un fond de verdure permanent sur lequel se détachent les fleurs. Epaisses, entières, persistantes, légèrement ondulées, ce sont des feuilles vert foncé et lustrées de 5 à 15 cm de long et qui s’épanouissent sur des rameaux souples et particulièrement élégants. Elles sont parfois rayées de blanc et peuvent arborer une forme ovale, lancéolée ou elliptique. Elles peuvent être soit opposées, insérées en axe ou arrangées en verticilles de trois ou plus avec des nervures très apparentes.

A découvrir également : Albizia : plantation, culture, taille et entretien

Quelques variétés et espèces de Gardénias

Les Gardénias se déclinent en près de 200 espèces différentes. Parmi elles, le Gardénia Jasminoide, encore appelé « Jasmin du Cap » ou « Gardénia Augusta » ou « Gardénia Grandiflora », reste l’espèce la plus cultivée dans nos jardins. Il produit des fruits comestibles et un pigment jaune servant de colorant alimentaire.

Fleur Gardenia Jasminoide Double
Fleur de Gardenia Jasminoïde Double

Certains hybrides, plus rustiques, sont apparus récemment et ont rendu la culture en extérieur et en pleine terre possible. Le Gardénia Jasminoide Kleim’s Hardy et le Gardénia Jasminoide Crown Jewel en sont quelques exemples.

Mais on distingue aussi :

  • Le Gardénia Magnifica, qui se reconnait par son feuillage et ses fleurs plus grandes que ceux du Gardénia Jasminoide ;
  • Le Gardénia Thunbergia, une espèce plutôt rare et qui peut atteindre une taille de 2 à 5 m en pleine terre.
Gardenia Thunbergia
Gardenia Thunbergia

Comment planter le Gardénia ?

Les Gardénias apprécient généralement les terres acides, fraîches et bien drainées, mais ils craignent les sols calcaires. Ils se plaisent bien dans des emplacements exposés à la lumière, mais ils n’aiment pas être frappés par un soleil trop chaud qui pourrait les déshydrater. Les sols riches en matière organique leur fournissent le meilleur environnement pour une croissance optimale, mais une humidité excessive peut leur être préjudiciable. Leur trouver un emplacement sous de grands arbres caducs serait donc parfait.

Si vous souhaitez planter vos Gardénias en pleine terre, faites-le au mois de mai ou de juin. Les variétés à forte rusticité comme le Gardénia Jasminoide Kleim’s Hardy ou le Gardénia Jasminoide Crown Jewel pourront résister aux gelées dans un sol bien drainé.

Pour une culture en pleine terre, creusez un trou deux à trois fois plus large que la motte puis ajoutez-y un mélange de terre de bruyère, de terre de jardin et de feuilles séchées. Mettez ensuite la racine de la plante dans le trou, rebouchez puis arrosez. Laissez-lui 50 cm d’espace dans tous les sens, s’il y a d’autres arbustes autour.

Les Gardénias sont aussi compatibles avec les cultures en intérieur, pour peu que vous ne les installiez pas à côté d’un radiateur qui les déshydratera. Ajoutez dans le trou de plantation un mélange de terre de bruyère, de terreau de feuilles et de perlites. N’oubliez pas de placer la potée sur un lit de billes d’argiles mouillé. Vous veillerez ensuite à garder votre pot dans un endroit éclairé et sans impact direct des rayons solaires. L’été, il est conseillé de sortir votre plant en prenant soin de l’abriter des vents.

Si vous souhaitez faire la multiplication du Gardénia, vous choisirez un jour de printemps, lorsque la température est comprise entre 18 et 20°C. Identifiez des rameaux peu ligneux et prélevez des boutures de 8 à 10 cm. Plantez-les ensuite dans des pots contenant un mélange humide de terre et de tourbe. Arrosez modérément et rempotez en fin d’été. 

Il est également possible de procéder à la multiplication du gardénia par semis à température comprise entre 19 et 24°C. Il suffira alors de semer les graines en terrine dans un terreau spécial semis puis d’exposer la terrine à l’éclairage solaire. Le terreau devra être ensuite maintenu humide jusqu’à la levée.

Comment entretenir un gardénia ?

Comme pour la plupart des plantes, l’arrosage est le besoin premier du Gardénia. Utilisez l’eau de source, de l’eau de pluie, mais jamais l’eau calcaire qui ne fera que jaunir le feuillage de votre plant et l’empêcher de réaliser la photosynthèse. Par ailleurs, n’arrosez pas si la terre est déjà mouillée.

L’hiver, diminuez la fréquence d’arrosage pour vos plants en pleine terre. Un arrosage par semaine suffira largement. Toutefois, pour une floraison parfaire, il est crucial de bassiner les feuilles de façon régulière, car une faible hygrométrie fera tomber les boutons floraux. Mouillez donc les feuilles, sans mouiller les fleurs, bien sûr, et essayez de conserver la température de 18°C qu’il faut pour que les boutons floraux s’épanouissent.

En dehors de l’arrosage, vos plants de Gardénia ont aussi besoin d’un apport d’engrais 2 fois par mois en été pour une floraison parfaite.

Tous les deux ans au début du printemps, vérifiez si la plante est à l’étroit. Si c’est le cas, rempotez pour lui permettre de se développer davantage. Pour les plants qui sont déjà dans un pot suffisamment grand, vous pouvez tout simplement opter pour un surfaçage plutôt qu’à un rempotage.

Pour que votre plante conserve sa forme compacte, taillez-la régulièrement après chaque floraison. Vous diminuerez ses ramures d’un tiers et supprimerez les fleurs fanées au fur et à mesure pour faciliter la remontée de la floraison.

En outre, gardez à l’esprit que les principaux ennemis du Gardénia sont la pourriture grise, les cochenilles et les pucerons. En cas d’attaque de pourriture grise, appliquez de la bouillie bordelaise une fois par semaine pendant 3 semaines sur les parties affectées. A défaut de cela, coupez puis brûlez les parties touchées et réduisez les arrosages.

En cas d’attaque de cochenilles, pulvérisez de l’huile de colza sur vos plants. S’il s’agit plutôt de pucerons, chassez-les à l’aide de jets d’eau ou lavez le feuillage avec une solution de savon mou. Il vous plaira peut-être aussi de savoir que les pucerons sont la nourriture préférée des coccinelles et que le purin de fougère est efficace pour éloigner les pucerons. Vous avez donc tout pour protéger vos Gardénias.

Show Buttons
Hide Buttons
amet, consequat. velit, felis facilisis elit. dolor neque.