L’apparition des mousses sur les gazons est un phénomène absolument naturel. Par défaut, les mousses sont des organismes végétaux sans racine et sans tiges qui se développent dans des conditions spécifiques telles que l’ombre, l’humidité, les sols trop acides, trop pauvres, pour ne citer que celles-là. Même si au Japon, elles sont parfois cultivées comme des plantes ornementales dans les jardins sophistiqués, chez nous autres, des mousses sur un gazon, c’est tout sauf décoratif. Comment venir à bout de ces végétaux sans utiliser des produits chimiques, comme le sulfate de fer qui, bien qu’efficaces, risquent de détruire votre gazon ? Dans cet article, nous vous amenons voir les anti-mousses naturels qui rendront le sourire à votre gazon.

Pourquoi les mousses apparaissent sur votre pelouse ?

La nature de votre sol est déterminante dans l’apparition ou non des mousses sur votre gazon. Ces végétaux prospèrent facilement sur des types particuliers de sol et dans certaines conditions. Par exemple, un environnement est favorable à l’apparition et au développement des mousses lorsque :

Lire également : Comment reproduire un jardin créole chez soi ?

  • Le sol est trop lourd ;
  • Le sol est mal aéré, comme les terres argileuses ;
  • Le sol est trop pauvre et manque de potassium ou de calcium ;
  • La terre est acide (ph inférieur à 6,5), comme dans les régions océaniques ou à proximité des mers ;
  • La pelouse n’est pas installée dans un lieu ensoleillé ;
  • La pelouse est trop souvent humide ;
  • La pelouse est tondue à une fréquence trop élevée et donc fragilisée.

Lorsque vous remarquez que des mousses sont apparues sur votre pelouse, essayez d’abord d’identifier la cause de leur apparition en vous basant sur cette liste de causes probables. Un diagnostic exact sera le gage d’un traitement adéquat. Dès que vous savez d’où vient le mal, voici quelques anti-mousses naturels qui peuvent libérer votre gazon de l’envahisseur.

Quels anti-mousses naturels pour votre gazon ?

Avant de commencer, il est utile de préciser que les anti-mousses sont des végétaux à croissance très facile. Elles peuvent se multiplier soit par reproduction sexuée avec une spore ou tout simplement par division cellulaire. Leur prolifération est donc très rapide et les éliminer n’est pas tâche aisée, puisqu’elles peuvent faire profil bas, en attendant que l’eau d’arrosage, l’air ou la pluie leur apporte un peu d’humidité. Pour agir contre la mousse, il faut plutôt créer des conditions défavorables à son développement.

A découvrir également : Comment reproduire un jardin créole chez soi ?

Cas des gazons cultivés sur des terres au ph inférieur à 6,5

S’il ressort de votre diagnostic que les mousses ont envahi votre gazon parce que votre terre est trop acide, vous devez par exemple faire en sorte d’augmenter son ph pour la rendre moins agréable aux mousses. Pour y parvenir, nous vous conseillons d’y répandre un peu de chaux. Si vous n’avez pas accès à de la chaux, vous pouvez avoir recours aux cendres. Au passage, les cendres sont très riches en potassium. Votre pelouse ne s’en donc sentira que bien.

Cas des gazons cultivés sur des terres très pauvres

Si l’envahissement de votre gazon est plutôt dû à la pauvreté de la terre, évidemment que ce que vous avez à faire, c’est de l’enrichir. Il vous faudra donc fertiliser le sol avec de l’engrais. Et ce sera aussi un coup de pouce à la croissance de votre pelouse.

Sur les grandes pelouses, fertiliser pourrait être plus ou moins difficile. Dans ce cas, nous vous conseillons d’y faire passer le scarificateur régulièrement. Par ailleurs, qu’il s’agisse d’une petite ou d’une grande surface, après avoir ajouté le fertilisant, veillez à arroser régulièrement pour garder votre gazon en bonne santé.

Scarificateur
Scarificateur

En favorisant ainsi la croissance de la mousse au détriment de celle de mousse, vous parviendrez à gagner la lutte contre ces végétaux envahisseurs.

Cas des gazons cultivés sur des terres lourdes ou argileuses

Pour les gazons cultivés sur des terres lourdes ou argileuses, il faut trouver un moyen d’aérer le sol. Ici, vous utiliserez le scarificateur ou le perforateur à gazon. A défaut de cela, vous pouvez utiliser des chaussures adaptées.

Dans tous les cas, trouver un moyen de faire des trous sur la pelouse afin qu’elle soit quelque peu aérée. Vous en profiterez pour éliminer les rhizomes superficiels et aussi pour ajouter du sable fin sur la terre.

Cas des gazons cultivés sur des terres ombragées

A l’ombre du soleil, les mousses s’épanouissent. Si votre gazon n’est pas installé dans un endroit ensoleillé, votre lutte contre les mousses risque d’être quelque peu complexe. Ce qu’il faut faire, c’est identifier les arbres alentours qui font de l’ombre à la pelouse et couper certaines de leurs branches.

Pour finir, n’exagérez ni sur la fréquence, ni sur la hauteur de tonte. Vous ferez une tonte au plus à 4 cm de hauteur par semaine au printemps et par quinzaine l’été.

Show Buttons
Hide Buttons
quis, dictum libero at id, Lorem Sed sed mi,